La traversée de la Bourgogne en solitaire

En suivant l'Yonne, le Canal de Bourgogne... et la voie ferrée Beaune - Lyon !

Le titre est mensonger. En solitaire ? Non pas tant que ça. Je suis encore en terrain connu et je me fais un devoir de venir à l’heure du café voir mes ex-collègues d’Offices de Tourisme. Des épreuves sur le chemin ? Bof, pas tellement non plus. En suivant l’Yonne puis le Canal de Bourgogne, je ne rencontre aucun relief important et la météo m’est plutôt favorable au début. Seule la pluie qui me surprend à Beaune inverse un peu la tendance. Je la qualifierai de « diluvienne » auprès de mon entourage pour justifier mon trajet en train jusqu’à Lyon. Oui, l’aventurier à vélo n’a rien d’un marin. 3 à 4 jours de pluie de suite et son moral d’acier peut rouiller. Nous Dirons donc que je me suis préservé.